en   MOT  dièse
petite  ANTHOLOGIE  de  poésie  et  de  musique  de  chambre

de Philippe MARTINEAU

Vidéo en bas de page - Cliquer ici en cas de problème de visionnage de nos vidéos

Ciel



Ni nuage ni vent
au centre de l'azur
mais un soleil - avant
qu'il ne tombe, trop mûr.

Une étoile filante
est morte d'être pure,
alors qu'une plus lente
esquisse une figure.

Et face à l'univers,
qu'aucun dieu ne mesure,
nos yeux se sont ouverts
comme autant de blessures.


in « Poèmes traduits du silence » édition 2016 (voir LIBRAIRIE)


par Nicole DURAND, à la Cave à Poèmes, le 10 octobre 2016 :
Accueil | Poésie | Fables et farces | La Fontaine parodié | Aphorismes | Musique de chambre | Spectacles | Contact et liens