en   MOT  dièse
petite  ANTHOLOGIE  de  poésie  et  de  musique  de  chambre

de Philippe MARTINEAU

Vidéos en bas de page - Cliquer ici en cas de problème de visionnage de nos vidéos

Paroles de Narcisse - V



Alors que l'eau se plaît
à n'être plus qu'un somme,
je souffle à mon reflet
qu'il est peut-être un homme.

À sa teinte je vois
que son âme est blessée
et qu'il a comme voix
l'écho de ma pensée.

Ses lèvres se défont
et son silence rime
avec un mot qui fond
et que ma bouche imprime.

Mais à trop affleurer
son secret se colore
et de peur d'y sombrer
je reste seul encore.


in « A fleur d'eau » édition 2016 (voir LIBRAIRIE)


par Denise GROUARD à la Cave à Poèmes, le 10 octobre 2016 :

par l'auteur :
Accueil | Poésie | Fables et farces | La Fontaine parodié | Aphorismes | Musique de chambre | Spectacles | Contact et liens