en   MOT  dièse
petite  ANTHOLOGIE  de  poésie  et  de  musique  de  chambre

de Philippe MARTINEAU     (pas de son)

Cliquer ici en cas de problème de visionnage de nos vidéos

Terreuse aurore



Un jour viendra
où le rêve
envahira le reste

où ce qui dort
aura troué le drap
trouvé l'œil où éclore

maintenant que tu sais
que l'épine est le fruit de la rose
et la plaie
celui de l'aorte

maintenant que tu sais
si oui ou non tout piège à Dieu que l'on pose
ne peut que jouer à se mordre la langue

maintenant que je sais
que ton sang vif aidait à secouer mon cœur
et qu'il ne me reste pour vivre
que ta pierre à sceller

dors
dors

maintenant que je crois
qu'un jour viendra
où le rêve envahira le reste

où ce qui restera de ta terreuse aurore
aura troué le drap
trouvé l'œil où éclore


in « Épure en âge d'incarnation » réédition 2010 (voir LIBRAIRIE)

Accueil | Poésie | Fables et farces | La Fontaine parodié | Aphorismes | Musique de chambre | Spectacles | Contact et liens