en   MOT  dièse
petite  ANTHOLOGIE  de  poésie  et  de  musique  de  chambre

aphorismes et autres texticules


 Philippe Martineau (suivant, précédent)

Le compositeur d'avant-garde
croit que la salle le hue
alors qu'il s'agit d'applaudissements
d'avant-garde.
Telle œuvre d'art ne vaut
qu'en tant que faire-valoir de ceux qui la promeuvent.
L'univers : une œuvre d'art que l'artiste n'a pas signée.
Hugo fit de Guernesey un continent
incontinent.
Le miroir est si sale que je m'emploie à le nettoyer.
Mais en vain, car je m'y vois encore.
        GRELOT :

        Grelot, c'est le nom que j'ai donné à un chat du voisinage, du fait qu'il porte au cou un tel avertisseur.

            Cliché 4 avril 2015

        Le lui fait-on porter pour avertir ses proies ? Gentil pour elles mais cruel pour lui.

        Mais au moins, quand il tremble de froid, on l'entend grelotter.
        TENNIS :

        L'origine de ce jeu remonte à l'observation par les humains d'une pratique en usage chez les poules, consistant à se renvoyer à coups d'aile un poussin - jusqu'à ce que le jaunet finisse par s'envoler.

        On l'adapta à la morphologie humaine en substituant à l'aile la raquette et au poussin la balle, tout aussi jaune mais surtout qui le reste quand on tape fort.
Liberté, Egalité, Fraternité
Tant pis pour la Vérité...
On ne voit pas que la foi déplace les montagnes,
car elle déplace autant les vallées.
—  Qui es-tu ?
—  Dieu m'a créé.
—  Mais encore ?
—  La mûre est mon fruit.
—  Mûrier ou ronce ?
—  On eut recours à moi pour couronner le Christ.
—  Un peu, beaucoup, passionnément... Tiens, j'entends gémir la fleur...
—  Je ne suis pas une fleur, répond l'abeille.
—  Vous déformez mes paroles !
—  Et vous, mon silence.
Ton silence est si grand
que l'athée entend Dieu,
et ta chair est si blanche
que l'aveugle prend feu.
Dieu,
es-tu ce grand puzzle
dont chacun d'entre nous
est la pièce qui manque ?
Coupable ou non, l'important est d'être juge.
Eclipse :
Pour moins passer inaperçu
le soleil se cache derrière la lune.
Le lac dit au Soleil :
Tu es certes au-dessus de moi
mais tu ne peux te voir
qu'au-dessous de moi !
La lumière est en prison :
gardée vive entre deux miroirs
La poule, aveugle, a pondu un œil
Femme en âge d'être battue
cherche homme en âge d'être cocu.
Beaucoup tombent amoureux ;
peu se relèvent amoureux.
Cet amour n'est pas parfait : il lui manque une fin
Ces vagues qui s'échouent
ne sont-elles pas ce qu'avait à nous dire l'horizon ?
L'altruisme : un écho-isme ?
On paie les mendiants à mendier.
L'enfant apprend à parler
et le vieillard à se taire.
Deux trous ne peuvent s'aimer
sans tomber l'un dans l'autre.
Problème :
Qui des deux est à l'un
ce que l'autre est aux deux ?

page suivante du cahier d'aphorismes et de texticules

Accueil | Poésie | Fables et farces | La Fontaine parodié | Aphorismes | Musique de chambre | Spectacles | Contact et liens